Aktuelles

Madame de Sévigné en 1687

«En des circonstances similaires à ce que nous vivons, voici ce que Madame de Sévigné écrivait à sa fille Madame de Grignan», peut-on lire. La femme de lettres du XVIIsiècle décrit dans cette soi-disant lettre une situation d’épidémie à Paris, où le roi Louis XIV aurait confiné ses habitants.

«Surtout, ma chère enfant, ne venez point à Paris ! Plus personne ne sort de peur de voir ce fléau s’abattre sur nous, il se propage comme un feu de bois sec. Le roi et Mazarin nous confinent tous dans nos appartements. Monsieur Vatel, qui reçoit ses charges de marée, pourvoie à nos repas qu’il nous fait livrer», poursuit le texte daté du jeudi 30 avril 1687. Qui conclut : «Je vous envoie deux drôles de masques ; c’est la grand’mode. Tout le monde en porte à Versailles. C’est un joli air de propreté, qui empêche de se contaminer, je vous embrasse, ma bonne, ainsi que Pauline.»

    1 Comment

  1. Karl Freudenstein

    Dieser angebliche Brief von Mme. de Sévigné aus dem Jahr 1687 wurde schon Anfang Mai in zahlreichen französische Medien (Libération, francebleu, francdeinter etc.) als Fälschung enttarnt. Beispiel: Mazrin war 1687 bdreits seit 20 Jahren tot.

    Antworten

Schreibe einen Kommentar